é La formation coiffure au CFMDA - CFMDA
Accueil > La formation coiffure au CFMDA

La formation coiffure au CFMDA

Présentation des formations



CAP Métiers de la Coiffure :

"Je suis attiré par le métier de coiffeur et désire acquérir les bases de cette profession."

Le titulaire du Certificat d'Aptitude Professionnelle Métiers de la Coiffure utilise les techniques courantes de coiffure pour hommes, femmes et enfants. Il lave, coupe, coiffe les cheveux. Sous les directives d'un responsable, il peut réaliser les colorations et les permanentes. Il peut etre amener à conseiller la clientèle et participe à la gestion des stocks, de l'organisation et au rangement du salon. Il peut également tenir le carnet des rendez-vous.
Le diplômé débute le plus souvent comme assistant dans un salon.


Cliquez sur la fiche métier ci-dessous pour plus d'informations :

BP Coiffure :

"Je désire développer mes qualifications pour ouvrir un salon, manager une équipe ou devenir maître apprentissage."

Le titulaire de ce Brevet Professionnel Coiffure allie la dextérité du coiffeur à la rigueur du gestionnaire. Il maîtrise toutes les techniques de soins capillaires, de coupe, de coloration ou de coiffage. Il est amené à accueillir le client, le conseiller et réaliser des coiffures personnalisées.
Il peut prendre en charge la gestion administrative et financière de l'entreprise et gérer le personnel. Le diplômé peut ouvrir son propre salon de coiffure.






Cliquez sur la fiche métier ci-dessous pour plus d'informations :

Locaux et Ateliers


- 2 salons de coiffure (73m2 et 60m2)
- 24 postes de travail
- 20 bacs à shampoing
- 1 laboratoire de préparation de produits de coloration et de permanente
- Salle de cours de technologie attenante
- Climatisation

Galerie photos et vidéos





Témoignages


"J'ai voulu faire ce métier car il est très évolutif, on apprend de nouvelles techniques chaque jour, on évolue avec la mode et c'est ce qu'il me plaît. J'ai choisi de faire mon CAP Coiffure en alternance car pour moi travailler directement dans un salon de coiffure en apprentissage aide énormément à l'évolution de nos compétences. Pour moi, il était primordial d’être directement relié au monde du travail. Cela m'a permis de savoir que c'était bien le métier que je rêvais de faire.
Concernant les cours de pratique, ils se déroulent au sein de l'établissement. Nos formatrices nous conseillent, nous donnent des astuces et sont très disponibles ce qui m'a beaucoup aidée dans ma progression au CFA comme en entreprise.
Après mon CAP Coiffure, je continue pour obtenir mon BP (Brevet Professionnel) et BM (Brevet de Maîtrise) en alternance également pour acquérir davantage de compétences. Après l'obtention de tous mes diplômes, je travaillerai quelques années en tant que salarié et pourquoi pas ouvrir mon propre Salon de Coiffure.
Emma, apprentie en 2ème année CAP Coiffure."


"J’ai choisi cette voie professionnelle parce que j’aime le contact avec les gens. J’ai eu mon CAP Coiffure, j’ai choisi de continuer en BP afin de pouvoir ouvrir plus tard mon salon. Je trouve que la formation en alternance est une expérience très enrichissante
du fait que tout ce qu’on apprend en théorie ou en pratique au CFA nous l’appliquons par la suite en entreprise. Nous avons aussi la chance d’avoir des formatrices qui sont assidues, à l’écoute, présente et de très bons conseils. Grâce à elles, j’ai pu maîtriser des nouvelles techniques, progresser et m’affirmer. J’ai choisi la coiffure car elle a pour objectif de mettre en valeur les personnes, de faire ressortir le charme ou la beauté d’un visage. Pour moi, c’est important de travailler à ce que chacun ou chacune se sente bien ou mieux dans sa peau grâce à mes compétences et mon savoir-faire. Quand j’aurai acquis suffisamment d’expérience, mon rêve serait d’ouvrir mon propre salon, puis, de former à mon tour des jeunes. Mais, je n’en suis pas encore là !

Gayane, apprentie en 1ère année BP Coiffure."


"Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé tout ce qui touchait à la beauté et au bien-être. Je savais en fin de collège que je souhaitais par la suite acquérir un savoir-faire et des connaissances ciblées. Après avoir trouvé une entreprise d’accueil, je faisais ma rentrée au CFA pour apprendre les bases théoriques et pratiques nécessaires à la préparation à l’examen. Lorsque j’ai décidé de me diriger vers la coiffure, la question était de savoir si je restais dans le milieu scolaire ou changeais pour de l’alternance, choix qui me permettrait d’accéder progressivement au monde du travail. Et en effet, le rythme entre les semaines en salon et les semaines en formation constituaient le parfait équilibre, notamment lorsqu’on arrive à l’âge de 15 ans, dans la vie professionnelle. Mon idée de départ était d’ouvrir un jour mon propre salon de coiffure, alors après avoir obtenu le CAP j’ai donc poursuivi en brevet professionnel, où j’ai réalisé que ma véritable vocation serait d’enseigner le métier. C’est en 2° année de BP que j’ai participé à mon premier show (démonstrations sur scène) à Lyon, et le week-end suivant je rejoignais le stand Pôle coiffure du CFA lors du premier Salon de l’Artisanat à Valence (2013), où les apprentis de chaque corps de métiers étaient valorisés et répondaient aux questions des visiteurs. [...] Étant titulaire du BM et désormais diplômée du BTS, la fin de mes études représentait une page prête à se tourner ! Pour la première fois, je quittais la France pour m’envoler vers l’Australie, pays sur lequel j’avais entendu beaucoup de bien, très cosmopolite… Mais même si l’anglais avait toujours été mon point fort à l’école, ce n’était pas suffisant pour convaincre les employeurs chez qui j’avais postulé. J’ai fini par être embauchée à Brisbane par un barbier français originaire de Lyon, j’ai donc dû m’intégrer au monde des barbiers, discipline dont je ne connaissais jusqu’alors que la théorie. [...] Même si en toute honnêteté je ne me souviens pas en détail de mes premières années de cours de coiffure (presque 10 ans déjà…), je peux dire que parmi les trois établissements que j’ai connu, le CFA de Livron est celui où je me suis sentie le plus à l’aise. C’est après tout entre ces murs que j’ai réellement trouvé ma voie, et ce, grâce aux formatrices qui ont su me transmettre leur passion tout en étant très à l’écoute de chacun de leurs élèves. Je souhaite à tout apprenti de connaître le même encadrement dont j’ai bénéficié auprès des membres du pôle coiffure.

Cliquez ici pour lire l'intégralité du témoignage.
Sarah, ancienne apprentie en CAP et BP Coiffure"

Actualités


Les chiffres clés :
Mis à jour le 17/07/2020

Nouvelle formation :

A partir de Septembre 2020, le CFA ouvre une nouvelle formation en coiffure, le CAP Coiffure en 1 an. Cette formation est accessible à des candidats ayant déjà au minimum un CAP. Plus d'informations, en cliquant sur la fiche métier ci-dessus.

Interview de France Bleu :

L'équipe de France Bleu Drôme Ardèche était présente au CFMDA afin de réaliser leur chronique "J'ai testé pour vous" sur le thème de la coiffure. Nos formatrices du pôle coiffure ont répondu présentes afin d'animer cet échange.

Cliquez ici pour visualiser la vidéo.

Sortie pédagogique :

Les apprentis en 1ère et 2ème année BP Coiffure étaient présent au Salon "Beauté Sélection" à Lyon. C'est un événement de référence de l’univers beauté globale.
Il réunit les professionnels du secteur en quête d’inspiration, de créativité et de conseils en apportant une offre large, riche et complète sur l’univers coiffure et esthétique.

Ce site utilise des cookies, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations